La dysfonction tubaire

La dysfonction tubaire

Nous avons tous déjà expérimenté la sensation d’oreilles bouchées lorsque l’on prend l’avion, que l’on grimpe une montagne ou que l’on plonge dans le fond d’une piscine. Cette sensation de pression dans les oreilles est due à la trompe d’Eustache, petit canal qui relie l’oreille moyenne au fond du nez (rhinopharynx).  Bien que cette sensation soit généralement passagère, il arrive que cette gêne perdure en raison d’un mauvais travail effectué par la trompe d’Eustache. On parle alors de dysfonction tubaire.

 

Les fonctions de la trompe d’Eustache

La trompe d’Eustache joue trois grandes fonctions, soit celles de protection de l’oreille moyenne, de drainage et d’équilibration des pressions de part et d’autre du tympan.

  • La fonction de protection de l’oreille moyenne

Au repos, la trompe d’Eustache est normalement fermée, isolant ainsi l’oreille moyenne des sécrétions du rhinopharynx. De plus, cette fermeture crée une barrière contre les bruits internes qui sont produits par la déglutition, la mastication, la respiration, la parole, etc.

  • La fonction de drainage 

Les parois de la trompe d’Eustache sont tapissées d’une muqueuse permettant le drainage des sécrétions vers l’arrière de la gorge. Un bon drainage est favorisé par l’ouverture de la trompe d’Eustache ainsi que par son orientation verticale.

  • La fonction d’équilibration des pressions 

Comme la trompe d’Eustache relie l’oreille moyenne (cavité remplie d’air à l’intérieur du corps) au rhinopharynx (partie anatomique donnant accès à l’extérieur du corps), elle permet l’équilibration de la pression atmosphérique de part et d’autre du tympan. Une telle fonction est nécessaire afin d’éviter une rupture du tympan dans le cas d’une grande variation de pression. Prendre l’avion ou plonger au fond d’une piscine fait appel à la fonction d’équilibration des pressions.

 

Les causes de la dysfonction tubaire 

Parmi les causes les plus répandues, notons entre autres:

  • Une obstruction de l’extrémité de la trompe d’Eustache débouchant au rhinopharynx, laquelle peut, par exemple, être gênée par des adénoïdes trop volumineuses.
  • Une inflammation des muqueuses tapissant la trompe d’Eustache, par exemple lors d’un rhume ou d’allergies.
  • Un manque de tonus au niveau des muscles régissant le mécanisme d’ouverture de la trompe d’Eustache, rendant ainsi plus difficile le rôle d’équilibration des pressions.
  • Certaines caractéristiques propres à la trompe d’Eustache en soi, telles qu’une immaturité des structures chez les jeunes enfants.

 

Comment prévenir la dysfonction tubaire?

La dysfonction tubaire augmente le risque d’infection dans l’oreille moyenne (otites moyennes). Les otites moyennes sont caractérisées par la présence de liquide derrière le tympan et peuvent conduire à une surdité temporaire, généralement résolue une fois le liquide résorbé. Il est donc important de prévenir la dysfonction tubaire avant qu’elle ne conduise à un problème secondaire.

Avant toute chose, il est essentiel d’adopter une bonne hygiène nasale. Se moucher régulièrement, une narine à la fois, et éviter de renifler font partie d’une hygiène nasale adéquate. Chez les jeunes enfants ne pouvant se moucher efficacement seul, les douches nasales sont à privilégier.

Quoi faire lorsque nous présentons une dysfonction tubaire ?

Des exercices de rééducation tubaire peuvent également être réalisés afin de renforcer les muscles régissant l’ouverture de la trompe d’Eustache. Parmi ces exercices, notons :

  • Mâcher de la gomme.
  • Boire avec une paille des liquides consistants (Ex. : compote, yogourt, smoothie, etc.).
  • Bâiller de façon exagérée.
  • Étirer la langue aussi loin que possible vers le menton ou vers le nez.

 

Il existe également des manœuvres d’auto-insufflation, la plus connue étant la manœuvre de Valsalva. La manœuvre de Valsalva consiste à fermer la bouche tout en gardant les joues gonflées d’air, à boucher son nez et à insuffler progressivement de l’air et ce, de manière à forcer l’air à rejoindre l’oreille moyenne.  Il faut toutefois être prudent avec les manœuvres d’auto-insufflation puisqu’elles peuvent être contrindiquées dans certains cas. Elles sont d’ailleurs à éviter lors d’un rhume ou d’une grippe. Avant de réaliser de telles manœuvres, consultez un professionnel de la santé.

Si vous suspectez une problématique de dysfonction tubaire, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un audiologiste afin d’en connaître davantage sur votre statut auditif, incluant le fonctionnement de votre trompe d’Eustache.

Certaines questions demeurent sans réponses? Notre équipe peut vous accompagner à y porter un regard professionnel. Nous vous invitons à entrer en contact avec nous au info@cliniquemultisens.com. D’ici-là prenez soin de votre santé anditive.

 

Auteure :

Catherine Bordeleau, MPA, Audiologiste

 

Références

 

CHU Sainte-Justine. (2018). L’hygiène nasale. https://www.chusj.org/getmedia/d81f7af6-a93c-4e86-9011-f523e13279a8/depliant_F-886_hygiene-nasale.pdf.aspx?ico=.pdf

Deggouj, N., Dejong-Estienne, F. et Gersdorff, M. (1990). La rééducation tubaire. Ses indications, ses modalités, ses résultats. Le langage et l’Homme, Vol. 25, no.1.

Healthwise. (2018). Blocked Eustachian Tubes. Michigan Medecine – University of Michigan. https://www.uofmhealth.org/health-library/uf9680

Llewellyn, A., Norman, G., Harden, M., Coatesworth, A., Kimberling, D., Schilder, A. et McDaid, C. (2014). Interventions for adult Eustachian tube dysfunction: a systematic review. Health Technology Assessment, 18(46). DOI 10.3310/hta18460

 

 

contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.