La posture assise chez l'enfant

La posture assise chez l’enfant : Importante pour le développement

La posture assise est un élément important du développement de votre enfant. En effet, il est inévitable d’adopter cette position à un moment ou à un autre de la journée. La nécessité et les bénéfices d’être bien assis chez l’adulte sont assez bien répandus. Saviez-vous que cette bonne posture est tout aussi importante chez l’enfant sinon plus ?

En effet, la posture assise chez l’enfant est une saine habitude de vie à mettre de l’avant et à valoriser. Il importe d’encourager vos enfants à l’acquérir tôt dans leur vie.

Cette dernière est importante chez les tout-petits à la maison, à l’école et à la garderie. Son importance est connue pour le développement musculosquelettique. Effectivement, on sait qu’une bonne posture aide à prévenir les douleurs ou les déformations musculosquelettiques. En plus d’être importante chez l’adulte pour ces raisons, celle-ci l’est tout autant chez l’enfant. Dès le plus jeune âge, adopter une bonne posture assise favorise le développement et le fonctionnement au quotidien.

La posture assise chez l’enfant, un facteur de protection

La façon de s’asseoir devient donc un facteur protecteur sur le plan du développement. Effectivement, son apprentissage chez le jeune enfant permet de développer plusieurs habiletés de base. Celles-ci deviennent primordiales dans une panoplie de tâches de la vie quotidienne pour l’enfant.  Entre autres, elle permet à votre enfant de développer sa capacité à tenir debout ou à garder son cou bien droit. Cette habileté se nomme le contrôle postural permettant à notre corps d’agir contre la gravité. Lorsque l’enfant commence à adopter la position assise, il renforce plusieurs muscles importants. Parmi ceux-ci, nous retrouvons les muscles de son cou, de sa ceinture scapulaire, de son tronc et de son bassin. Ainsi, c’est ce développement qui lui permet peu à peu de rester stable en position assise. Aussi, ce contrôle permet de bien utiliser ses membres supérieurs et développer des habiletés nécessaires aux apprentissages, par l’exploration.

Nous vous invitons à suivre nos publications puisque nous vous présentons une série de billets de blogue portant sur la posture assise chez l’enfant.

Auteurs : Élyse Tremblay, ergothérapeute

Référence :
  1. Case-Smith, J. & O’Brian, J. (Eds). (2010). Occupationnal Therapy for children (6th). Maryland Heights: Mosby Elsevier.
  2. Breton, S. & Léger, F. (2007) Mon cerveau ne m’écoute pas. Comprendre et aider l’enfant dyspraxique. Édition de l’hôpital Sainte-Justine, Montréal : Qc.
  3. Chrétien-Vincent, M., Tétreault, S. & Rossini-Drecq, E. (2017). Mon enfant apprivoise ses sens. Stratégies d’adaptation aux particularités sensorielles. Édition de l’hôpital Sainte-Justine, Montréal : Qc
  4. Hinojosa, J. & Kramer, P. (Eds). (2010). Pediatric Occupational Therapy (3rd). Maryland: Wolters Kluwer Health; Lippincott Williams & Wilkins

 

 

contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.